Démarches administratives

Inhumation ou incinération?

fotolia

Si la personne décédée n’a pas fait connaître son désir de son vivant, ce sera à vous de prendre cette décision. Donnez-vous du temps, discutez-en, si nécessaire, avec les autres parents proches du défunt.

Que vous vous décidiez pour une inhumation ou une incinération, l’entreprise de pompes funèbres que vous avez choisie vous déchargera de toutes les démarches à entreprendre auprès des communes concernées.

Inhumation:

en Suisse, un enterrement ne peut pas avoir lieu ailleurs que dans un cimetière.

France: il est permis d’enterrer un cercueil dans son jardin si l’on obtient une autorisation du préfet. Si la propriété est située dans une zone très peuplée, il risque de refuser. En revanche, si la demande concerne un parc où la lignée familiale est inhumée, la réponse est, en général, favorable.)

Les cimetières offrent, en général, deux possibilités d’inhumation : la tombe à la ligne et la concession.

Tombe à la ligne:

Dans la plupart des cas, l’ensevelissement se fait dans une fosse creusée «à la ligne». C’est-à-dire que les tombes se succèdent au fil des enterrements, sans aucune distinction. Il n’est donc pas possible de réserver un emplacement. En règle générale, la tombe à la ligne est gratuite pour ceux qui étaient résidents de la commune à laquelle le cimetière appartient. Elle ne peut pas être renouvelée après la fin du délai d’inhumation, mais une exhumation et une nouvelle inhumation dans une autre tombe est possible.

Délais GENEVE:

33 ans.

VILLE de LAUSANNE:

au minimum 25 ans

Concession:

Elle permet de réserver un emplacement et de s’assurer, par exemple, qu’un couple puisse être enterré ensemble. La concession est payante (voir « frais d’inhumation et d’incinération ») et renouvelable.

Durée: VILLE de GENEVE:

33 ans, renouvelable deux fois seulement. Aucune concession perpétuelle n’est accordée.

VILLE de LAUSANNE:

30 ans, renouvelable par période de cinq ans. Pas de limite.

Pierre tombale, monument funéraire:

Ne faites pas votre choix dans l’urgence. Vous devrez de toute manière attendre plusieurs mois, voire une année, avant de pouvoir aménager définitivement la tombe. Vous avez donc tout le temps pour passer commande. C’est une dépense importante (2'000 fr au minimum), mieux vaut vous engager quand vous ne serez plus sous le choc d’une disparition.

A savoir:

depuis 2000, il existe une Charte d’éthique de l’Art Funéraire. Des marbriers spécialisés, membres de l’Association romande des métiers de la pierre (ARMP), s’y engagent notamment à ne pas vous importuner durant les premiers moments de votre deuil. Vous pouvez prendre connaissance de ce texte et de ses signataires sur

le site de l’ARMP

dans la rubrique « marbrerie du funéraire ».

Incinération.

Dans les cantons de Vaud et de Genève, actuellement, plus de 70% des défunts sont incinérés. La crémation n’a lieu que dans des centres funéraires agréés par les autorités.

GENEVE:

Sauf exception. ni la famille, ni les proches ne peuvent y assister.

LAUSANNE:

la famille et les proches peuvent y assister si elles ont contacté préalablement le crématoire.

Les cendres vous sont remises dans une urne, généralement 48 heures après la crémation. Plusieurs crématoires proposent des urnes en bois, en terre glaise ou en cuivre. Parfois, elles sont incluses dans le prix de la crémation.

Les entreprises de pompes funèbres vendent aussi des modèles d’urnes plus originales, tout comme certains artisans et designers.

Sociétés de crémation:

Ces mutuelles, souvent plus que centenaires, ont été fondées pour encourager le recours à la crémation. Elles en assument le coût pour leurs sociétaires.

Dans le canton de Vaud, la Société vaudoise de crémation, qui collabore avec la quasi-totalité des pompes funèbres du canton, règle les prestations de base pour les obsèques de ses membres (notamment formalités, cercueil, transport du corps, crémation…). Renseignements: Société vaudoise de crémation. 1, rue Caroline, 1003 Lausanne. Tél: 021/312.24.33. Tous les jours de 8h à 12h, plus d'informations sur  le site de la SVC

A Genève, en revanche, « La Flamme » n’accueille plus de nouveaux sociétaires. Elle continue toutefois à honorer les contrats de ceux qui s’y sont affiliés avant 2006.

Suite des démarches

Où faire reposer des cendres?

À votre service

Annuaire professionnel

S'inscrire