En souvenir de ...

Claude Laydu

Claude LayduClaude Laydu dans «Le journal d’un curé de campagne» de Robert Bresson © DR

Après avoir été comédien chez Bresson, l’homme avait lancé cette émission pour enfants en 1962. La série était vite devenue culte.

 

Claude Laydu est mort à 84 ans. Pour les téléspectateurs ayant eu dix ans il y a bien longtemps, l’acteur restait l’auteur et le producteur de la série télévisée «Bonne nuit, les petits». Cette dernière était apparue sur l’ORTF en 1962. Elle avait continué sa route jusqu’en 1973, totalisant 568 épisodes. Il y aura des suites en 1976, puis en 1995. Gros Nounours, conduit sur un nuage par Ulysse, le marchand de sable, aura eu la vie dure. Les enfants moins. A P’tit Louis et Mirabelle ont succédé, dès 1963, Nicolas et Pimprenelle.

 

Claude Laydu et son épouse Christine avaient créé en 1962 cette émission propre et gentille. Il s’agissait d’inciter les bambins, encore sages en ce temps-là, à se mettre au lit. Ce programme de cinq minutes, diffusé le soir sur l’unique chaîne de l’ORTF, était devenu le rendez-vous quotidien des enfants qui attendaient leur marchand de sable, doté de la voix de Claude Laydu. Diffusée en noir et blanc à ses débuts, la série s’était colorisée en 1976. Une date plutôt tardive.

Un classique du cinéma

Dans une vie antérieure, Laydu avait été un vrai comédien. C’est lui que Robert Bresson avait choisi pour incarner en 1950 le protagoniste du «Journal d’un curé de campagne», tiré par le réalisateur de Georges Bernanos (le roman date de 1936). Laydu incarnait un prêtre ravagé par le cancer, que le manque de foi de ses paroissiens achevait de décourager. Le film avait eu un énorme succès d’estime, qui en a fait un classique. Comme la plupart des acteurs retenus par Bresson, Laydu n’avait cependant jamais percé à l’écran.

 

Etienne Dumont

Voir toutes les célébrités
Ecrire une condoléance

Anne-Lise Douet-Dietliker
Bonne Nuit, à celui qui a fait rêver mes enfants et nous, leurs parents !


Olivier Meylan
Cela me fait tout drôle. Je garde en souvenir le gros poste télévision avec des boutons, qui diffusait bonne nuit les petits sur l'ORTF en 1967. C'était une des seules émissions en début de soirée, que je pouvais voir, et après comme disait nounours : il est l'heure d'aller se coucher. Bonsoir les enfants !!! Pom pom pom !


Pascal Levent-mathieu
Triste fin de vacances ! Pensée émue à la famille de Claude. Avant d'être un "enfant de la télé" nous sommes pour toujours des " enfants de bonne nuit les petits".

print
 

À votre service

Annuaire professionnel

S'inscrire