En hommage à...

Jean-Marc PITTET

 

Avis de décès

printpdf

24 Heures le 25 août 2008

printpdf

24 Heures le 23 août 2008

LA DIRECTION ET LES ENSEIGNANTS DU COLLGE CHAMPIT TET PULLY ont la grande tristesse de faire part du dcs de l'un de leur ancien lve et collaborateur Monsieur Jean-Marc PIT TET Nos penses mues et sincres vont toute la famille.

printpdf

24 Heures le 26 août 2008

Ecrire une condoléance

Laurence Crottaz
Puisses-tu cher Jean-Marc trouver là ou tu es à présent ce que tu cherchais tant ici bas... le bonheur. Tu laisses un grand vide dans le coeur de ceux qui t'aime. Je pense très très fort à ta famille dans ces heures terribles. Je t'embrasse fort.


Olivier Crottaz
Jean-Marc, voici une année que tu es parti. Jamais plus tu ne passeras au bureau boire un café, tu me manques, je suis inconsolable. Ton ami Olivier


Olivier Crottaz
Voilà 2 ans hier que tu es parti vers les anges et je pense très souvent à toi. Un vide s'est créé. je ne t'oublierai pas.


Olivier Crottaz
Voilà trois ans que tu es parti rejoindre les étoiles. J'étais à Londres au début du mois. Même là-bas j'ai pensé à toi. je pense que toute ma vie sera à jamais marquée par ta disparition.


Josianne Pittet
Les années passent... l'inconsolable chagrin demeure... Pardon de ne pas avoir écouté... Papa, Anne-Laure et Maman


Olivier Crottaz
Voilà 4 ans ! Triste anniversaire ! Je pense souvent à toi. Toujours ce vide par ici bas. Pour moi le 8-8-08 restera une date douloureuse.. Olivier


Josianne Pittet
Depuis quatre ans, je te vois avec mon coeur, je t'entends avec mon coeur... si seulement je pouvais te toucher avec un de mes doigts, m'assurer que pour toi ton choix a été le bon... As-tu trouvé ce que tu ne pouvais pas atteindre ici bas ? Maman


Josiane Pittet
C'est chaque jour la même date : cette année, tu me manques : chacun de tes traits -sans s'estomper aucunement- sont gravés dans mes yeux, mon coeur et mon esprit... les mots habituels avec lesquels tu me joignaient au téléphone résonnent clair et me parviennent déclanchant beaucoup d'émotion; que ne donnerai-je pour que la douleur créée par ton absence cesse un instant... Maman


Olivier Crottaz
Voici 11 ans que tu es parti. Je pense à toi encore en ce jour. Puisse-tu trouver la quiétude là-bas.

print
 

À votre service

Annuaire professionnel

S'inscrire